Tous les services pour devenir franchisé
 
OPTIMA ÉNERGIE
Cabinet conseil en stratégie énergétique
Apport : 10 000
Droit d'entrée : 15 000
Pays :
 

OPTIMA ÉNERGIE : Tendance marché énergie - août 2022

Le 2 sept. 2022

En cette fin août, nous avons dépassé les 1000 €/MWh pour le CAL 2023 et pour l'hiver 2022/2023, nous avons atteint des prix au-delà de 1500 €/MWh pour les contrats en électricité.

Pour bien comprendre la raison, il faut regarder la liquidité et le nombre de transactions sur les marchés. 

Que remarque-t-on alors ?

Qu’un très faible volume et une simple transaction de 1 MW vont donner un prix de clôture, alors même qu’aucun client ne s’est réellement positionné sur ces prix. Des prix stratosphériques qui, à mon sens, sont purement spéculatifs. Raison pour laquelle beaucoup de fournisseurs refusent d'éditer des contrats à de tels prix.

Il y a trop peu d'échanges sur les marchés pour considérer que le signal prix est correct.

A de tels prix, beaucoup d'industriels vont simplement arrêter de consommer et d’autres vont démarrer des groupes électrogènes. Mécaniquement, les prix devraient suivre la tendance d’une chute de la demande et baisser.
Pour le moment, seuls l’Espagne et le Portugal ont installé un prix maximum du gaz pour la production d'électricité. Avant l’été, la France et l’Italie sont montées au créneau pour défendre ce modèle. L'Allemagne et différents pays Nordiques se sont opposés à la réforme.

Ce week-end l’annonce de la Commission Européenne de réunir l’ensemble des ministres de l'énergie dans le but de réformer le prix du marché à fait l'effet d'une bombe.
En effet, le revirement du ministre allemand de l'énergie et de la Commission européenne ce week-end, qui ont annoncé l'organisation d'une réunion de travail le 09 septembre prochain, a immédiatement fait chuter le marché de plus de 200 €/MWh lundi et encore de 250 €/MWh ce mardi soir.

Le marché français a donc chuté de 450 €/MWh en 48h.

La reprise d'activité début septembre amènera une certaine raison au marché qui tâchera de trouver un juste équilibre, de quoi rassurer les fournisseurs qui pourront donc très rapidement reprendre leur activité.

Nouveau call-to-action

Icone partage sur VIADEO